yannick guédon
fr | en
bio
Yannick Guédon est compositeur, chanteur, performeur.
Son travail d’écriture s’intéresse aux infimes variations de timbre, au senti de la pulsation intérieure, de même qu’aux notions subjectives de durée, de silence et d’erreur. Il s’attache le plus souvent à une mise en jeu spécifique de la performance, avec une attention particulière au lieu et au contexte dans lesquels se déploie chaque situation sonore.

Après une formation en guitare classique, il a développé un travail sur le timbre de la voix en regard des pratiques contemporaines et expérimentales. C’est dans le cadre de son cursus au CFMI de Poitiers (97-99) qu’il découvre le théâtre musical contemporain, et plus particulièrement celui de Georges Aperghis, qui lui permet de concrétiser son intérêt pour la relation son/corps/espace. De là, il initie plusieurs créations collectives explorant différents aspects de ce genre musical.
Parallèlement, il intègre le choeur de chambre contemporain de Roland Hayrabédian (pour lequel il chantera jusqu’en 2008), et dirige de nombreux ateliers autour des pratiques performatives de musique contemporaine et expérimentale – et plus spécialement autour de la voix - en école, collège, lycée et à l’université, dans le cadre de créations avec l’Orchestre National de Montpellier, pour des danseurs en formation, ou des chorégraphes comme Mathilde Monnier et Rémy Héritier.

En 2006, il écrit sa première pièce pitulatif, chant solo ; puis en 2007, fonde l’ensemble thymes au sein duquel il crée notamment tic d’ê. (2007) trio vocal spatialisé, infimie (2007) pour voix, électroacoustique, vidéo et lumière, soupir (2009) et pause (2010) pour clarinette, guitare, percussions, violoncelle et voix.

De 2011 à 2015, il développe le projet a _ t e m p _ s , cycle de situations sonores qui s’est déployé sous différentes formes, en utilisant principalement la voix et un dessus-de-viole, accompagné à l’occasion d’un dispositif électroacoustique, d’une platine vinyle, ou de plans fixes vidéo, avec la collaboration d’artistes visuels comme Thomas Bernardet ou Grégory Edelein.

Il renoue ensuite avec la composition de pièces d’ensemble, notamment avec : chaque chose (2015), commande de l’ensemble Dedalus dirigé par Didier Aschour créée dans le cadre du festival Extension/La Muse en Circuit-Centre National de Création Musicale (CNCM) d'Alfort-ville, de même que l’insistance des possibles (2016), en trio avec Deborah Walker et Cyprien Busolini, et e s p a _ (2018), pour 7 chanteurs, créée dans le cadre du festival Instants Fertiles organisé par Athénor, CNCM de Saint-Nazaire.

En 2018, il crée l'Occam XXII, solo vocal composé par Éliane Radigue, et le duo Occam XIX avec l’altiste Julia Eckhardt à Tabakalera (San Sebastian), de même que le quartet Occam Delta XVI avec Carol Robinson, Bertrand Gauguet et Julia Eckhardt, sur l’invitation de l’artiste Tomás Saraceno au Palais de Tokyo dans le cadre du festival d'Automne, Paris.
Cette même année, il crée Prisma Interius IX, de Catherine Lamb avec l’ensemble Dedalus lors du festival Riverrun organisé par le GMEA, CNCM d’Albi, enregistré sur le label New World Records.

Par ailleurs, il a collaboré avec des musiciens et compositeurs tels Antoine Beuger, Rodolphe Bourotte, Jean-Christophe Camps, Pascale Criton, Mattieu Delaunay, Bryan Eubanks, Jürg Frey, Loïc Guénin, Rebecca Lane, Thierry Madiot, Michael Pisaro, Carole Rieussec, Michael Schmid (ensemble Ictus), le collectif Muzzix ainsi que des chorégraphes tels Sara Manente, Marcos Simoes&Lilia Mestre, Varinia Canto Vila.

Parallèlement à son parcours musical, il a participé à différentes aventures en danse contemporaine.
En 2002, désireux d’approfondir les notions d’espace scénique et de présence corporelle, il suit la formation exerce du CCN de Montpellier, dirigé par Mathilde Monnier. C’est à cette époque qu’il rencontre le chorégraphe Laurent Pichaud qui lui permet de réaliser une rupture dans son rapport à la scène pour mieux considérer les questions d’in situ dans la mise en jeu musicale. Depuis lors, Yannick Guédon intervient régulièrement dans ses pièces et performances in situ.
Il a collaboré par la suite en tant que performer ou danseur/musicien avec le metteur en scène Stéphane Guignard pour une commande d’état avec le compositeur György Kurtag Jr, la Cie iatus, les chorégraphes Dominique Noel, Rémy Héritier, Philipp Gehmacher&Vladimir Miller, Martial Chazallon&Martin Chaput.
De 2010 à 2014, il participe au groupe de recherche collaboratif avec la performeuse Dominique Gilliot et les artistes chorégraphiques Albane Aubry, Jonas Chéreau, Ondine Cloez, Maeva Cunci et Laurie Peschier-Pimont.